Mes seuls buts :


  Émouvoir et faire rêver


                   

  

    Devenir compositeur : son rêve d'enfant : Il a écrit sa première composition vers l'âge de 10 ans, en réécrivant tant bien que mal sa première improvisation. Ce fut une révélation, et il ne cessera alors d'écrire jusqu'à aujourd'hui.

  
     Il définit volontiers sa musique comme euphonique. Son langage est modal, voir polymodal, et use quelquefois d'un minimalisme qu'il appelle "raisonné". Il porte -entre autres-une grande attention à la mélodie dans ses œuvres. Il cherche à ranger sa musique au plus près du "sens commun" de la plupart des mélomanes, tout en évitant le nivellement par le bas, et sans renier, surtout, la recherche de singularité, qui ne s'y oppose absolument pas. Il n'a cependant pas d'opposition particulière aux artistes qui préfèrent s'adresser à un cercle restreint de spécialistes ou connaisseurs. C'est une voie différente.

Stabat Mater (2014) pour deux sopranos et orgue. Feat. Suzanne et Julia Jérosme

Dolce, pour violoncelle et orgue (2010) o

Cantique de Marie (Magnificat) (2013) pour troix voix et orgue

Près des fleuves de Babylone, pour violon et orgue (2011)

Oblation, pour trompette et orgue (2013)

Nox-Trio pour violon, violoncelle et piano (2010) O

Pop-Trio, pour violon, violoncelle et piano (2011/2013)